Rechercher
  • H.F. Diané

Les Florafées en 10 anecdotes

Mis à jour : mars 28



21 Mars 2007 - 21 Mars 2020 : Les aventures des Florafées ont été imaginées il y a maintenant 13 ans, un après-midi de printemps à Orléans. Les Florafées, comme bien des séries, ont leurs petits secrets... À l'occasion de leur 13 ans, voici 10 anecdotes pour vous faire découvrir les coulisses de cette belle aventure. Bonne lecture !


1. Abradacatus ou Abacadabra ?


Quelques mois après la parution d'Abradacactus, il a été question de modifier le nom du héros. La raison ? Quelques lecteurs le trouvaient dur à prononcer ! Il a donc été question de le renommer Abacadabra (en référence à l'Abaca)... Mais devant les complications que cela aurait engendré (Abradacactus apparaît dans les 3 premiers livres de la collection, il aurait fallu modifier les 3 contenus), l'idée a été abandonnée. De plus avec ce changement de nom, Abradacactus aurait perdu son chapeau emblématique !


2. Une histoire courte, un héros taciturne


Glouton d'Or, 2ème album de la collection, est l'histoire la plus courte de la collection, mais surtout, Glouton d'Or est le héros le moins bavard... Il ne prononce qu'une seule petite phrase de toute l'histoire : "Revenez les amis, il faut tout manger, sinon cet énorme dragon se régalera avec notre récolte !".

Mais pour quelle raison il ne parle jamais ? Simplement parce qu'il a toujours la bouche pleine !


3. Perce-Neige : le livre qui n'a jamais failli sortir


Novembre 2016. Un mois après la parution de Glouton d'Or, l'auteur s'attaque au prochain livre de la série : Perce-Neige. Au milieu de la session de dessin, catastrophe : l'auteur s'entaille profondément la main. Après quelques heures passées aux urgences et des points de suture, il est contraint d'interrompre la session de dessin. Il ne la reprendra qu'un quinzaine de jours après. Difficile de saisir pleinement le stylo avec une main convalescente: l'auteur est donc obligé de modifier sa technique de dessin en exerçant moins de pression sur la pointe du stylo plume. Résultat ? Perce-Neige aux traits épais et jadis dodu, devient plus svelte et ses contours plus fins ! Observez attentivement le dessin ci-dessous...


4. De toutes les couleurs


Le choix de la couleur des vêtements de Campalune a été le plus difficile comparé aux autres héros de la série ! Il aura fallu plus de deux jours pour choisir les couleurs définitives. Quant aux couleurs choisies pour ses ailes, il s'agit de celles de la campanule.

5. Bavarde comme une pie


La version publié de Bavardahlia est en réalité une version... alternative ! En effet, la première version, qui possédait la même ligne conductrice (une pie voleuse) a été délaissée en raison des dialogues trop importants. Bavardahlia est le livre qui possède d'ailleurs le plus de version alternatives, puisqu'il en existe 3 !

Pour finir, Chipie la Pie, autre protagoniste de l'histoire, s'appelait Pissenlit dans la version originale.


6. Comédie musicale


Mugaie, 6ème livre de la collection, est certainement l'histoire la plus pétillante de la collection : on y chante, danse, joue de la trompette... D'ailleurs, ce livre contient de très nombreuses références à des standards de Jazz comme Lullaby of Birdland ou Ornithology.

D'ailleurs, aviez-vous remarqué que notre amie Chipie la Pie faisait un cameo dans cette scène ?

7. Faux jumeaux


Frissonlit est certainement le livre le plus profond de la collection, puisqu'il aborde la peur de l'autre, de l'inconnu, du préjugé. Frissonlit, qui n'a pourtant jamais croisé d'ogre, a une peur bleue de ces créatures. Une promenade mouvementée le conduira dans une grotte où il fera la connaissance de Dandelion, un ogre qui est aussi peureux que lui !

Dandelion est quelque part le moi intérieur de Frissonlit. D'ailleurs Dandelion signifie Pissenlit en anglais.

8. Version alternative


Potironchon, 8ème livre de la collection est la version alternative de Mugaie. Il s'agit de la même histoire, racontée du point de vue du plus grognon des Florafées. Si ce livre était au départ une simple édition limitée, sa popularité grandissante a fait de lui un incontouenable de la série. Il s'agit du livre le plus populaire après Bavardahlia ! Pour finir, Potironchon devait s'appeler Bigronon, en référence à la Bignone. Potironchon est finalement resté en raison de la musicalité du nom.



9. Rendez-vous en terre inconnue


Nama, 9ème album est singulier à bien des égards :

  • c'est le seul album de la collection à commencer par Il était une fois...

  • C'est le seul album dans lequel les autres héros n'apparaissent pas*

  • Nama est le seul personnage de la collection à ne compter qu'une seule apparition

  • C'est l'album qui raconte la genèse du Village Fleuri

Nama raconte l'histoire d'un voyage fabuleux pour trouver des graines magiques : les semperines. Semperine vient de semper en latin, qui signifie toujours ou en tous temps. Nama est une référence au désert du Namaqualand, situé entre la Namibie et l'Afrique du Sud, qui connaît à chaque printemps une floraison spectaculaire, au même titre que l'Atacama au Chili.


10. Dix sur dix


Amarrante est le seul personnage à apparaître dans les 9 livres de la collection... Quid de Nama ? Et bien elle y apparaît sous une forme très subtile ! Vous ne trouvez toujours pas ? Voici un petit indice : elle apparaît sous la forme d'une plante... une amarante !